On arrive à la période de l’année où l’on a bien souvent l’envie de faire un brin de ménage, histoire de bien accueillir l’été. Sauf que, cette année, l’été n’a pas l’air de vouloir montrer le bout de son nez…

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas besoin de faire grand beau pour faire du tri. Enfin, nous ce n’est pas vraiment du tri tout seul dont on voudrait vous parler, mais bel et bien du tri sélectif. Je vous vois déjà ronchonner : oh là là, misère, encore une campagne de sensibilisation au tri sélectif, y en a marre !

Alors, on n’a pas trop envie de vous dire que le papier et les canettes, c’est dans telle ou telle poubelle, parce qu’on est sûres que vous avez déjà tout compris !

Non, non, on veut aller plus loin. On veut s’attaquer à la montagne de trucs dont on ne sait pas quoi faire, une fois qu’on a effectué ce fameux ménage de printemps – en plus, c’est tendance, voyez plutôt Béa Johnson, Marie Kondo ou encore Dominique Loreau. Vous avez sans doute eu un monologue intérieur qui ressembler à celui-ci : J’apporte tout ça à la décharge ? Oui, mais ça pourrait peut-être servir à quelqu’un ! Oui, mais c’est troué/cassé/déchiré/abîmé, personne n’en voudra. Re-misère !

En réalité, il existe une foultitude d’associations et de structures qui reprennent à peu près tout ce qu’il y a chez nous, en fonction de l’état. Donc autant faire un petit geste en même temps que le grand débarras !

C’est parti mon kiki !

liseret

emmaus

Emmaüs

Bon, normalement, ce n’est pas un scoop, pas vrai ? On trouvait tout de même intéressant de le rappeler ! Eh oui, parce qu’Emmaüs est victime de son succès. L’association a acquis la réputation d’être l’endroit où l’on trouve de tout… on est donc tentés de tout y apporter ! Mais souvent en cédant à la facilité et en sautant l’étape de tri nécessaire pour s’assurer que cette super chaise a encore tous ses pieds ou que ce carton ne contient pas que de la vaisselle ébréchée…

liseret

Le Relais, ce sont ces grosses bennes qu’on retrouve un peu partout (mais attention, toutes les bennes ne sont pas associées au Relais), dans lesquelles on peut déposer des vêtements, mais aussi du linge, des chaussures et de la maroquinerie… Les vêtements et le linge doivent être propres mais pas forcément en bon état, puisque certains seront remis tels quels sur le circuit de vente, et d’autres seront recyclés. Le reste doit être en bon état car il ne peut pas être recyclé. (Tout plein d’infos par ici !)

liseret

la cravate solidaire

La Cravate Solidaire, c’est une chouette idée ! Vous avez bien un tailleur, une cravate, une robe ou une paire de chaussures qui ne vous va plus et qui ferait le bonheur de candidats en insertion professionnelle pour leur donner un petit coup de pouce ? Si vous voulez en savoir plus, c’est par ici !

liseret

Marcia de Carvalho a créé l’association Chaussettes orphelines en 2008 pour former des femmes aux techniques de récupération textile afin de favoriser leur insertion sociale, économique et culturelle. Mais sous une forme rigolote, puisque les textiles utilisés proviennent de… chaussettes orphelines ! Celles qui se retrouvent toutes seules après une virée dans la machine à laver n’ont plus d’excuses pour moisir dans vos placards ! Plus d’infos par là !

liseret

Cette entreprise reconditionne les ordinateurs. Et il y a plusieurs trucs cool à savoir : déjà, elle réduit la fracture sociale en employant des personnes en situation de souffrance psychique et des personnes en insertion. Elle permet également de remettre dans le circuit des ordinateurs performants, ce qui limite l’extraction des matières premières. Et enfin, ce qui n’est pas des moindres, elle évite la destruction du matériel. Alors, ça ne paraît pas grand-chose comme ça, mais « le bilan carbone de la destruction d’un ordinateur est équivalent à 1800 km parcourus en voiture. » On va s’en passer, hein ?

liseret

Bibliothèques Sans Frontières contribue au développement d’outils et d’infrastructures qui aident à la diffusion du savoir. On serait tentées de parler de bibliothèques, mais c’est bien plus étendu que ça, puisque cela va jusqu’aux bibliothèques mobiles, plateformes web, bibliothèques numériques… L’association constitue également des fonds de savoir, et c’est ici que notre ménage de printemps l’intéresse car elle a besoin de… livres ! (Élémentaire, mon cher Watson !*) Pour plus d’infos sur les livres acceptés, rendez-vous ici !

*En parlant de bouquins, saviez-vous que cette expression ne figure pas dans les livres de Sir Arthur Conan Doyle ? C’est une réplique télévisée qui est restée dans les moeurs !

liseret

Ahhh, les jouets de nos chères têtes blondes (ou brunes, ou rousse, enfin bref !)… Un problème épineux ! L’équilibre entre trop et pas assez est hasardeux, et leurs envies changent au fil du temps. On se retrouve avec des caisses de jouets inutilisés… que Rejoué se ferait un plaisir de valoriser ! Nettoyés et rénovés, ils sont ensuite remis à la vente. L’association accompagne ainsi des personnes en situation de précarité.

liseret

Les recycleries et ressourceries

Les recycleries et les ressourceries récupèrent quantité de choses pour aider, encore une fois, à l’insertion professionnelle. Vous pourrez y déposer ou y acheter vaisselle, nécessaires de couture, déco, appareils électriques… Vous trouverez, par ici, une liste non exhaustives des ressourceries en France !

liseret

facteur

Vous avez le fameux sac plastique rempli de sacs plastique  à la maison ? Le sac du au-cas-où-on-en-aurait-besoin ? Qui grossit, grossit, grossit ? Et s’il servait à renforcer l’autonomie des femmes en situation difficile, et à lutter contre la pollution ? Si, si, tout ça à la fois ! L’association Les filles du facteur, implantée en France et au Burkina-Faso, récolte les sacs plastique pour en faire de jolies oeuvres crochetées ! Plus d’infos par ici : les filles du facteur.

liseret

Et sur Fullmobs, alors ?

Bon, ça y est, vous êtes chaud bouillant, votre petit chez vous a été fouillé de fond en comble et vous avez plein de cartons remplis de choses à donner ? Comme ça tombe bien ! Parce qu’on a une petite mobilisation qu’on a gardée bien au chaud pour vous. 🙂

Groove your world

À l’occasion du festival Groove your world, VTR organise une collecte conjointe avec La Cravate Solidaire, Bibliothèques sans frontières, Courte Echelle Paris, et Rejoué. Rendez-vous sur le site pour vous inscrire et venez déposer vos objets le 18 juin ! C’est par ici !!

Alors, on vous retrouve autour d’une campagne de crowdtiming ? 🙂

Partagez cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest